Peut-on installer un écosystème de lagunage pour la filtration de l’eau d’une piscine de taille moyenne?

Introduction

Vous avez déjà entendu parler du lagunage comme solution naturelle pour l’entretien de votre piscine ? Si vous êtes soucieux de votre environnement et que vous cherchez des méthodes plus écologiques pour maintenir la qualité de l’eau de votre piscine, alors vous êtes au bon endroit. Le lagunage est une méthode naturelle de filtration de l’eau. Mais peut-on vraiment installer un tel écosystème pour une piscine de taille moyenne ? Allons-y pour une immersion dans le monde des piscines naturelles et du lagunage.

Le principe du lagunage

Le lagunage est un processus naturel qui s’applique pour la filtration de l’eau des bassins. Il s’agit d’une solution écologique et économique qui utilise des plantes et des micro-organismes pour purifier l’eau. Contrairement à la pompe et aux produits chimiques traditionnellement utilisés pour l’entretien des piscines, le lagunage ne nécessite que très peu d’intervention humaine une fois installé.

A lire aussi : Quels exercices de rééducation aquatique peut-on réaliser dans une piscine peu profonde?

Pour comprendre le fonctionnement du lagunage, il est essentiel de se représenter le bassin comme un écosystème. L’eau est constamment renouvelée grâce à l’action des plantes et des bactéries présentes dans la zone de lagunage. Cette zone est séparée du bassin principal, mais reliée par un système de circulation d’eau. Les plantes puisent les nutriments nécessaires à leur croissance directement dans l’eau, ce qui a pour effet de la purifier.

La faisabilité du lagunage pour une piscine de taille moyenne

Bien sûr, la possibilité d’installer un système de lagunage pour une piscine de taille moyenne dépend de plusieurs facteurs, notamment de la surface du jardin disponible pour l’installation de la zone de lagunage. En règle générale, la surface de lagunage devrait représenter entre 30% et 50% de la surface totale de la piscine. Cela signifie qu’une piscine de 50 m² nécessiterait une zone de lagunage d’au moins 15 à 25 m².

Cela peut vous intéresser : Comment choisir un système de brumisation pour les abords de la piscine en climat aride?

Mais n’oublions pas un détail essentiel : le sol. Il doit être capable de supporter le poids de la piscine et de la zone de lagunage, sans risque d’affaissement ou de glissement de terrain. Une étude préalable du sol est donc indispensable.

Le coût d’installation d’un système de lagunage

Parlons maintenant du prix. L’installation d’un système de lagunage pour une piscine de taille moyenne peut représenter un investissement initial plus important que pour une piscine traditionnelle. Cependant, les coûts d’entretien sont nettement inférieurs puisque le système se renouvelle lui-même.

Si l’on compare les deux options, le coût de construction d’une piscine naturelle avec lagunage varie entre 1 000 et 2 000 euros par m², contre 500 à 1 500 euros pour une piscine traditionnelle. Cela signifie qu’une piscine naturelle de taille moyenne (50 m²) coûterait entre 50 000 et 100 000 euros, tandis qu’une piscine traditionnelle de la même taille coûterait entre 25 000 et 75 000 euros.

Les avantages et les inconvénients des piscines naturelles avec lagunage

Finalement, les piscines naturelles avec lagunage offrent de nombreux avantages. Elles sont écologiques, économiques sur le long terme et apportent une touche de beauté naturelle à votre jardin. Mais comme toute chose, elles ont aussi leurs inconvénients.

Parmi ces derniers, on peut citer le coût d’installation initial, qui est plus élevé que pour une piscine traditionnelle. De plus, bien que l’entretien soit minimal une fois le système installé, il peut nécessiter une certaine connaissance des plantes et de l’écosystème pour le maintenir en bon état. Enfin, le lagunage nécessite une surface de jardin suffisante pour l’installation de la zone de filtration.

Alors, installer un système de lagunage pour une piscine de taille moyenne : est-ce possible ? La réponse est oui, à condition de disposer de l’espace nécessaire, d’un budget adéquat et d’une certaine passion pour la nature.

Les plantes adaptées pour le lagunage de votre piscine naturelle

Avant d’installer votre zone de lagunage, il est essentiel de savoir quelles plantes aquatiques sont les plus adaptées à ce type d’écosystème. En effet, toutes les plantes ne sont pas aptes à absorber les impuretés de l’eau de votre piscine. Il vous faudra choisir des plantes dites "épuratrices" qui seront capables de filtrer l’eau de votre piscine naturelle.

Parmi les plantes les plus couramment utilisées dans le lagunage, on trouve le roseau, le jonc, l’iris d’eau, la laîche, la menthe aquatique, la massette à feuilles étroites, le nénuphar ou encore la salicaire pourpre. Ces plantes ont non seulement la capacité d’absorber les nutriments présents dans l’eau, mais aussi de produire de l’oxygène, essentiel au bon fonctionnement de l’écosystème.

En outre, elles ont l’avantage d’attirer une faune diversifiée comme les grenouilles, les libellules, les papillons, les oiseaux aquatiques, et bien sûr, une grande variété de micro-organismes. Ces derniers jouent un rôle crucial dans la filtration de l’eau, en dégradant les matières organiques et en transformant les nutriments en substances assimilables par les plantes.

Ainsi, en plus de leur rôle épurateur, ces plantes contribuent à la biodiversité de votre bassin de baignade et à son esthétisme, lui donnant un aspect de petits lacs naturels ou de piscine lagon.

Les précautions à prendre pour une piscine naturelle avec lagunage

Avant de vous lancer dans la construction d’une piscine naturelle avec lagunage, il est important de prendre quelques précautions. Tout d’abord, pensez à bien délimiter la zone de baignade de la zone de lagunage. La première sera destinée à la nage, tandis que la seconde, peuplée de plantes aquatiques, aura pour rôle de filtrer l’eau de la piscine.

De plus, il faut savoir que le lagunage demande un certain temps pour se mettre en place. Il est donc recommandé de prévoir une période d’adaptation de quelques mois avant de pouvoir pleinement profiter de votre piscine bassin. Durant cette phase, il est nécessaire de surveiller l’équilibre de l’écosystème, en particulier la croissance des plantes et le développement des micro organismes.

Une autre précaution à prendre concerne le choix du sol pour votre piscine. Comme mentionné précédemment, le sol doit être capable de supporter le poids de la piscine et de la zone de lagunage. Il est donc préférable de faire appel à un professionnel pour réaliser une étude de sol avant de commencer la construction de votre piscine.

Enfin, il est important de noter que même si les piscines naturelles demandent moins d’entretien que les piscines classiques, elles nécessitent tout de même un certain suivi. Il faudra notamment veiller à la qualité de l’eau en contrôlant régulièrement le taux de pH et la température, et à l’entretien des plantes.

Conclusion

En définitive, installer un écosystème de lagunage pour une piscine de taille moyenne est tout à fait envisageable, à condition de prendre en compte certaines contraintes comme l’espace disponible, le coût d’installation et le suivi de l’écosystème. Si ces conditions sont réunies, vous pourrez profiter d’une piscine écologique et économique sur le long terme, tout en contribuant à préserver l’environnement. Alors, prêt à sauter le pas pour une piscine naturelle?